Nos activités



Activité Clinico-Biologique d’AMP

Elle se déroule en 2 phases :

A. Phase de bilan d’infertilité : 2 consultations

B. Phase de mise en œuvre du traitement de l’infertilité

A. Bilan d’infertilité

Lors de la 1ère consultation

Nous recevons les couples en consultation et prescrivons un bilan d’infertilité après un interrogatoire complet de Monsieur et de Madame. Ce bilan a pour but de diagnostiquer la ou les causes de l’infertilité.

Les principaux éléments de ce bilan sont :

• Chez la femme :

1. Un bilan hormonal pour évaluer le fonctionnement des ovaires.
2. Une échographie pelvienne de visualiser l’appareil génital féminin (utérus, ovaires)
3. Une hystérosalpingographie (radiographie permettant d’évaluer l’état des trompes et de l’utérus).
4. Des sérologies : (syphilis, toxoplasmose, HIV, hépatite B, hépatite C, Rubéole, Chlamydiae,)

• Chez l’homme

1. Une analyse du sperme (spermogramme). Cet examen se fait sur rendez-vous dans notre centre (04 91 38 37 10 ou spermiologie.conception@ap-hm.fr). Il est nécessaire de respecter une abstinence sexuelle d’au moins 48 heures et d’au maximum 7 jours avant l’examen.
2. Des sérologies : (HIV, hépatite B, hépatite C, syphilis).

• Pour le couple

Test de Hünher ou test post-coïtal à réaliser en période ovulatoire

Lors de la 2ème Consultation

Nous recevons le couple  avec l’ensemble des résultats du bilan et nous proposons la technique d’aide médicale à la procréation la plus adaptée pour traiter leur infertilité.


B. Les différentes techniques

Stimulation de l'ovulation

La stimulation simple de l’ovulation s’adresse à un couple dont l’homme présente un spermogramme normal et la femme présente des troubles de l’ovulation uniquement,
(trompes perméables et fonctionnement des ovaires normal).
La durée d’infertilité ne dépasse pas 3 ans, le couple a des rapports sexuels réguliers.
L’ovulation de la patiente sera stimulée grâce à la prise d’hormones et des rapports sexuels seront programmés.

Insémination intra-utérine (IIU)

L’insémination intra utérine consiste à injecter dans l’utérus les spermatozoïdes les plus mobiles du conjoint (IAC) après sélection de ces spermatozoïdes effectuée au laboratoire
L’insémination s’adresse à un couple dont le conjoint présente des anomalies du sperme modérées et dont la conjointe présente des trompes perméables et un fonctionnement ovarien correct.

Fécondation in-vitro (FIV)

La fécondation in vitro est une technique permettant d’effectuer la rencontre des gamètes (ovules et spermatozoïdes) au laboratoire. La FIV permet de palier à une anomalie des trompes (trompes altérées, obturées ou absentes), à une anomalie du sperme ou à d’autres pathologies.
Elle nécessite une stimulation des ovaires par injection d’hormones. Un prélèvement des ovocytes est pratiqué au bloc opératoire. Les ovocytes prélevés seront mis en contact avec les spermatozoïdes de Monsieur (recueil de sperme effectué au laboratoire). Des embryons seront obtenus et replacés dans l’utérus de la patiente 2 jours après.

Fécondation in vitro avec micro injection de spermatozoïdes dans l'ovocyte (FIV ICSI)

C’est une variante de la Fécondation in vitro citée ci-dessus. Elle a pour but d’injecter un spermatozoïde dans chaque ovocyte. Elle est indiquée en cas d’anomalies importantes du sperme.

Transfert d'Embryon Congelé (TEC)

Certains couples auront bénéficié d’une congélation embryonnaire suite à une fécondation in vitro. Les embryons ainsi conservés pourront, en cas d’absence de grossesse, être replacés dans l’utérus de la patiente ultérieurement.

Autres techniques susceptibles d’être proposées en association avec les précédentes :

IMSI : variante de l’ICSI pour mieux choisir le spermatozoïde à injecter dans l’ovocyte.
Culture prolongée des embryons (jusqu’au stade blastocyste) : utilisée dans certains cas pour mieux sélectionner les embryons qui seront replacés dans l’utérus de la patiente.
Vitrification ovocytaire : C’est une technique qui permet de congeler les ovocytes en vue de les utiliser ultérieurement.
Prise en charge dans un contexte de risque viral.



CECOS

A. Préservation de la fertilité

Elle s’adresse aux patients et patientes qui vont subir un traitement présentant un risque pour leur fertilité future, le plus souvent un traitement anti-cancéreux.
Cette prise en charge est organisée dans notre unité CECOS (Centre de Conservation des Œufs et du Sperme) qui travaille en collobaration avec le réseau régional de cancérologie OncoPACA-Corse (www.oncopaca.org), et qui fait partie de la Fédération Française des CECOS (www.cecos.org).

a. Préservation de la fertilité masculine

Elle consiste à congeler du sperme recueilli au laboratoire avant le début du traitement anti-cancéreux.
Les échantillons de sperme sont analysés, conditionnés en paillettes qui sont congelées et conservées en vue d’utilisation ultérieure dans le cadre d’un projet parental. Cette utilisation nécessitera la mise en œuvre d’une Assistance Médicale à la Procréation (AMP).

b. Préservation de la fertilité féminine

Conservation d'ovocytes matures : vitrification ovocytaire
Les ovocytes matures prélevés au bloc opératoire sont congelés par la vitrification et conservés en vue d’utilisation ultérieure dans le cadre d’un projet parental.
Cette technique s’adresse à toute femme pubère dont la fonction ovarienne et le schéma thérapeutique sont compatibles avec une stimulation hormonale de l’ovulation.

Conservation de tissu ovarien
Elle s’adresse à toute patiente dont la fonction ovarienne est bonne (de la petite fille de quelques mois à l’adulte jusqu’à 35 ans en moyenne), pour qui le traitement envisagé est jugé comme étant stérilisant.
La congélation de tissu ovarien nécessite une ablation totale ou partielle d’un ovaire sous coelioscopie. L’ovaire est alors fragmenté, les fragments contenant les ovocytes immatures sont congelés et conservés.
L’utilisation des fragments ainsi conservés est possible dans certaines conditions. Elle est cependant, encore considérée comme expérimentale selon la législation en vigueur.


Pour toute demande de préservation de la fertilité féminine, nous proposons une prise en charge multidisciplinaire. Une coordination entre l'équipe clinico-biologique de notre centre et les médecins qui établissent le traitement à risque pour la fertilité ultérieure, sera engagée.
Notre équipe propose la ou les techniques les plus adaptée à chaque cas en fonction de l’âge de la patiente, de sa fonction ovarienne, de sa situation personnelle et du contexte.



B. Don de gamètes et accueil d’embryon

Ces activités sont gérées au sein de notre unité CECOS (Centre de Conservation des Œufs et du Sperme) qui fait partie du réseau de la fédération française des CECOS (www.cecos.org).
L’équipe multidisciplinaire constituée de médecins biologistes, gynécologues, psychologues, reçoit les donneurs de gamètes et d’embryons, ainsi que tous les couples receveurs en demande d’assistance médicale à la procréation avec tiers donneur.

a. Don de spermatozoïdes

Le don de spermatozoïdes s’adresse aux couples infertiles dont l’homme ne produit pas de spermatozoïdes, ou bien lorsque l’homme risque de transmettre une maladie grave à son enfant ou à sa conjointe. La prise en charge est possible après validation du dossier du couple demandeur en commission multidisciplinaire.

Le don de spermatozoïdes est gratuit et anonyme. Les donneurs sont bénévoles. Les conditions pour être donneur sont disponibles sur www.dondespermatozoides.fr

b. Don d’ovocytes

Le don d’ovocytes s’adresse aux couples infertiles dont la femme ne produit pas d’ovocytes, ou bien lorsque la femme risque de transmettre une maladie grave à son enfant. La prise en charge est possible après validation du dossier du couple demandeur en commission multidisciplinaire.

Le don d’ovocytes est gratuit et anonyme. Les donneuses sont bénévoles. Les conditions pour être donneuse sont disponibles sur www.dondovocytes.fr

c. Accueil d’embryon

L’accueil d’embryon est destiné à des couples ne pouvant pas avoir d'enfant, soit parce que le couple souffre d’une double stérilité (l'homme n'a pas de spermatozoïdes et la femme pas d’ovocytes), soit parce que le risque de transmettre une maladie génétique grave à l’enfant est important.
Les embryons pouvant être cédés pour le don sont des embryons congelés obtenus par fécondation in vitro chez des couples ayant besoin de cette technique pour avoir des enfants. Si le couple à l’origine des embryons n’a plus de projet parental,  il pourra céder les embryons en vue d’accueil. 



© FIV Marseille  |  Média Provence | Line-Up  |  Crédit photos : © Joël Assuied